Conseils
Union des Professionnels du Savon de Marseille

Savoir distinguer le vrai du faux…

La dénomination « savon de Marseille » ne bénéficie pas d’appellation protégée. Elle est d’ailleurs galvaudée, malgré des textes anciens et plus récents qui définissent ses caractéristiques.

Aussi, il est très difficile pour le consommateur d’être certain qu’il achète un véritable savon de Marseille. 

Le véritable savon de Marseille, depuis des siècles :

Aujourd’hui…un savon dit « de Marseille » :

  • Fabriqué à Marseille ou sa région
  • Procédé traditionnel au chaudron
  • Huiles végétales exclusivement
  • Sans parfum, sans colorant, sans conservateur
  • Fabriqué majoritairement à l’étranger et non en Provence
  • Graisses animales majoritaires
  • Avec additifs chimiques (colorants, conservateurs, parfums avec allergènes…)

 L’ « Union des Professionnels du Savon de Marseille » (UPSM)

 L’« Union des Professionnels du Savon de Marseille », association loi 1901 créée en septembre 2011, a pour objectif de :

Défendre, promouvoir et faire connaître le savon de Marseille authentique

 Ses quatre membres fondateurs sont :

  • La Savonnerie Marius Fabre, à Salon-de-Provence
  • La Savonnerie du Fer à Cheval, à Marseille
  • La Savonnerie du Midi, à Marseille
  • La Savonnerie Le Sérail, à Marseille

 

Une marque collective pour promouvoir le véritable savon de Marseille

 Afin de défendre, promouvoir et faire (re)connaître le savon de Marseille auprès du grand public, il était indispensable de créer un signe distinctif, une marque collective.

 La marque collective déposée par l’ « Union des Professionnels du Savon de Marseille » a pour but de garantir que le produit qui en est revêtu est un authentique savon de Marseille, répondant aux critères définis dans le cahier des charges adopté par l’association (cf chapitre suivant).

 

  Une charte associative relative à la dénomination « Savon de Marseille »

 Le  véritable savon de Marseille se définit par trois critères essentiels :

-       Sa composition

-       Son procédé de fabrication

-       Son origine géographique

 

Les membres de l’UPSM respectent une charte associative, reposant sur ces trois critères (cf détail ci-dessous). Seul le respect de cette charte peut donner lieu à l’apposition de la marque collective.

Sa composition

Le savon de Marseille est un savon dur, pouvant revêtir des tailles et des formes différentes : cube, parallélépipède, ovale, ou bien copeaux et paillettes. Il doit être :

    • fabriqué à partir d’huiles végétales exclusivement,
    • sans parfum,
    • sans colorant,
    • sans ajout,
    • sans adjuvant de fabrication.

 

Son procédé de fabrication

L’authentique savon de Marseille est fabriqué en chaudron, selon un procédé de saponification spécifique, appelé « procédé marseillais », comprenant 5 étapes :

  • 1ère étape : l’empâtage, ou réaction chimique de saponification
    • Les  huiles d’origine végétale sont chauffées dans un grand chaudron. Sous l’action de la soude et de la chaleur, elles se transforment peu à peu en savon.
  • 2ème étape : le relargage 
    • Le savon étant insoluble dans l’eau salée, cette opération consiste à ajouter du sel marin afin d’entraîner la lessive de soude en excès au fond du chaudron, le savon restant au-dessus.
  • 3ème étape : la cuisson 
    • Cette opération caractérise la sponification et permet la complète transformation des huiles végétales en savon.
  • 4ème étape : le lavage
    • La pâte de savon est affinée par des lavages, entraînant le glycérol, les impuretés et les acides gras non saponifiés.
  • 5ème étape : la liquidation 
    • Un dernier lavage à l’eau claire amène le savon à l’état final : un savon lisse et pur qui fait la réputation du procédé marseillais.

Ces différentes opérations prennent environ une semaine à dix jours.

                            

Son origine géographique

Le bassin historique de fabrication du savon de Marseille est la région marseillaise, correspondant aujourd’hui au département des Bouches-du-Rhône (13).

  • Logo final